Retour à la page précédente              Retour page d'accueil               contact:   association.fr.kalinka.nimes@gmail.com

Les infos, les documentaires et les festivités du mois de Février 2020 :

( journées du : 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 8 ; 9 ; 11 ; 24 ; 25 ; 26 ; 27 ; 28  février )

 

Documentaire télévisé :

 Samedi 1 février 2020 

" Les routes de l'impossible :

Sibérie, désert de glace n°2"

Lieu :   Télévision  -  FRANCE 5 

Date :    Samedi 1 février à  16h 50     

Thème :   ( France   -   2019    -   55 mn )  Documentaire

                   En Sibérie, les habitants de Eiik doivent parcourir chaque hiver 1 200 km à travers la taïga par -40° pour se ravitailler à Yakusk. À cette température, une panne ou la moindre erreur de navigation peut être fatale. Mais l'hiver, la route prend bien des formes. Quand la glace devient trop épaisse pour les bateaux, le grand fleuve sibérien se transforme en autoroute. Mais à force de passer, des trous se forment, les voitures s'enlisent : sans entraide, impossible de continuer son voyage. Les plus téméraires roulent de nuit, sans aucun autre éclairage que leurs phares. Et il n'est pas rare que les chauffeurs se perdent sur l'immense étendue glacée.

 

Documentaire télévisé :

 Dimanche 2 février 2020 

" Le nouveau sarcophage de Tchernobyl"

Lieu :   Télévision  -  FRANCE 5 

Date :    SDimanche 2 février à  14h 40     

Thème :   ( France   -   2017    -   55 mn )  Documentaire

    Le 26 avril 1986, le réacteur n°4 de la centrale de Tchernobyl, en Ukraine, explose, provoquant la plus grave catastrophe de l'histoire du nucléaire. Six mois après, le premier sarcophage de recouvrement est édifié à la va-vite. En 2007, les autorités ukrainiennes confient au consortium français Novarka la construction d'un nouveau sarcophage, qui doit venir se glisser sur le précédent, empêcher les fuites radioactives et permettre de démanteler le coeur du réacteur accidenté. Un chantier inédit de plus d'un milliard et demi d'euros. Dès le début, les travaux se font dans des conditions de dangerosité extrêmes.

 

Documentaire télévisé :

 Lundi 3 février 2020 

" Terres extrêmes : Russie "

Lieu :   Télévision  -  FRANCE 5 

Date :    Lundi 3 février à  10h 55     

Thème :   ( France   -   2020    -   50 mn )  Documentaire

        La Russie est un territoire vaste, qui regorge d'une grande diversité de climats, de la montagne au désert en passant par la taïga ou encore la frontière avec le cercle polaire Arctique. Chacun de ces milieux est hostile et les animaux doivent faire face à des conditions climatiques extrêmes. Ce film suit notamment l'ours blanc et le défi de la chasse en été, l'ours brun du Kamchatka dans l'attente des saumons venus se reproduire, les buffles musqués et leurs jeunes qui doivent faire face à la rigueur de l'hiver dans la Péninsule du Yamal ou encore le lézard du désert bordant la mer Caspienne, qui, avec le retour du soleil, se remet à chasser et cherche une partenaire.

 

Documentaire télévisé :

 Mardi 4 février 2020 

" KGB - CIA:

au corps à corps "

Lieu :   Télévision  -  LCP 

Date :    Mardi 4 février à  20h 30     

Thème :   ( France   -   2015    -   60 mn )  Documentaire

   Pendant 50 ans, Berlin fut le symbole vivant de la guerre froide. Le décor d'un roman d'espionnage à ciel ouvert. La ville au coeur de l' «intelligence war» entre les Etats-Unis et le «bloc soviétique». Pendant 50 ans, CIA et KGB s'y observent, s'y confrontent. Directement. Continuellement. Ils vont s'y livrer sans merci à la plus grande bataille du renseignement de l'histoire. Pressions économiques, diplomatie secrète et espionnage étaient les maîtres mots de cette guerre larvée qui jamais ne se transformera en conflit armé.

 

Documentaire télévisé :

 Mercredi 5 février 2020 

" Amour, le fleuve interdit :

Aux confins de l'Extrême-Orient"

Lieu :   Télévision  -  ARTE 

Date :    Mercredi 5 février à  19h 00     

Thème :   ( Australie   -   2015    -   45 mn )  Documentaire

    Les régions traversées par le fleuve Amour, où la vie sauvage est très préservée, ont été longtemps méconnues, isolées, voire interdites d'accès à cause de leur situation de zones frontières entre l'ex-URSS et la Chine. Le voyage débute sur la côte sauvage de l'est de la Russie : troupeaux d'otaries, ours bruns, nuées de dizaines de milliers d'oiseaux de mer, de saumons en migration... Ici, des cerfs Sika, guettés par les redoutables tigres de Sibérie, viennent jusqu'au rivage pour se nourrir de varech. En amont, le bassin de l'Amour constitue l'un des marécages les plus impressionnants qui soit, un habitat riche et varié pour la faune d'Asie de l'Est.

 

Documentaire télévisé :

 Jeudi 6 février 2020 

" Amour, le fleuve interdit :

Le dragon noir"

Lieu :   Télévision  -  ARTE 

Date :    Jeudi 6 février à  18h 15     

Thème :   ( Australie   -   2015    -   45 mn )  Documentaire

    Le fleuve Amour, que les Chinois surnomment le «Dragon Noir», sépare sur plus de 2000 km les deux superpuissances que sont la Russie et la Chine : il s'agit du plus long fleuve frontière au monde. Si des ferries assurent la liaison entre les villes de Blagovechtchensk et Heihe, situées de part et d'autre du cours moyen du fleuve, il n'existe aucun pont entre les deux pays. La nature de ses rivages reste préservée par sa situation frontalière, laquelle a jusque-là permis d'éviter la construction d'infrastructures telles que des barrages hydroélectriques.

 

Documentaire télévisé :

 Jeudi 6 février 2020 

" Amour, le fleuve interdit :

Les sources sacrées"

Lieu :   Télévision  -  ARTE 

Date :    Jeudi 6 février à  19h 00     

Thème :   ( Australie   -   2015    -   45 mn )  Documentaire

   Au fil des quatre saisons, cette série documentaire suit le cours de l'Amour (4354 kilomètres), fleuve-frontière entre la Russie et la Chine, à la découverte de sa nature exceptionnelle. Parmi les milliers de points de convergence des affluents du fleuve Amour, l'un est exceptionnel. C'est la fourche où les deux sources du fleuve, venues de Sibérie et de Mongolie, se rejoignent pour former un unique lit. Mais lequel de ces affluents «jumeaux» est la véritable source de l'Amour ? Sur plusieurs centaines de kilomètres à travers les bois, les deux rivières sont quasi identiques. Plus en amont, pourtant, le contraste est saisissant.

 

 

Concert à Eguilles :

Samedi 8 février 2020 

" Olena Uutai :

Chants chamaniques de Sibérie"

Lieu :   La Datcha, 315 chemin des Petites Fourques, Eguilles

Date :    Samedi 8 février à  19h     

Thème :   Concert : Guimbarde khomus, chant, percussions

Tarifs:  

Contribution aux frais : 25€
Adhérents Datcha et Kibitka: 20€

 

Renseignements et réservations :
06 20 97 35 68 / 04 42 92 68 78
contact@datchakalina.com
www.datchakalina.com

 

Stage à Eguilles :

Dimanche 9 février 2020 

" Olena Uutai :

Stage : Guimbarde khomus, chant"

Lieu :   La Datcha, 315 chemin des Petites Fourques, Eguilles

Date :    Dimanche 9 février de 10h à 13h     

Thème :   Concert : Guimbarde khomus, chant, percussions

Tarifs:  

Contribution aux frais : 50€
Adhérents Datcha et Kibitka: 40€

 

Renseignements et réservations :
06 20 97 35 68 / 04 42 92 68 78
contact@datchakalina.com
www.datchakalina.com

 

Documentaire télévisé :

 Dimanche 9 février 2020 

" Amour, le fleuve interdit :

Aux confins de l'Extrême-Orient"

Lieu :   Télévision  -  ARTE 

Date :    Dimanche9 février à  14h 15     

Thème :   ( Australie   -   2015    -   45 mn )  Documentaire

    Les régions traversées par le fleuve Amour, où la vie sauvage est très préservée, ont été longtemps méconnues, isolées, voire interdites d'accès à cause de leur situation de zones frontières entre l'ex-URSS et la Chine. Le voyage débute sur la côte sauvage de l'est de la Russie : troupeaux d'otaries, ours bruns, nuées de dizaines de milliers d'oiseaux de mer, de saumons en migration... Ici, des cerfs Sika, guettés par les redoutables tigres de Sibérie, viennent jusqu'au rivage pour se nourrir de varech. En amont, le bassin de l'Amour constitue l'un des marécages les plus impressionnants qui soit, un habitat riche et varié pour la faune d'Asie de l'Est.

 

Documentaire télévisé :

 Dimanche 9 février 2020 

" Amour, le fleuve interdit :

Le dragon noir"

Lieu :   Télévision  -  ARTE 

Date :    Jeudi 6 février à  14h 15     

Thème :   ( Australie   -   2015    -   45 mn )  Documentaire

    Le fleuve Amour, que les Chinois surnomment le «Dragon Noir», sépare sur plus de 2000 km les deux superpuissances que sont la Russie et la Chine : il s'agit du plus long fleuve frontière au monde. Si des ferries assurent la liaison entre les villes de Blagovechtchensk et Heihe, situées de part et d'autre du cours moyen du fleuve, il n'existe aucun pont entre les deux pays. La nature de ses rivages reste préservée par sa situation frontalière, laquelle a jusque-là permis d'éviter la construction d'infrastructures telles que des barrages hydroélectriques.

 

Documentaire télévisé :

 Dimanche 9 février 2020 

" Amour, le fleuve interdit :

Les sources sacrées"

Lieu :   Télévision  -  ARTE 

Date :    Jeudi 6 février à  14h 55     

Thème :   ( Australie   -   2015    -   45 mn )  Documentaire

   Au fil des quatre saisons, cette série documentaire suit le cours de l'Amour (4354 kilomètres), fleuve-frontière entre la Russie et la Chine, à la découverte de sa nature exceptionnelle. Parmi les milliers de points de convergence des affluents du fleuve Amour, l'un est exceptionnel. C'est la fourche où les deux sources du fleuve, venues de Sibérie et de Mongolie, se rejoignent pour former un unique lit. Mais lequel de ces affluents «jumeaux» est la véritable source de l'Amour ? Sur plusieurs centaines de kilomètres à travers les bois, les deux rivières sont quasi identiques. Plus en amont, pourtant, le contraste est saisissant.

 

Documentaire télévisé :

 Mardi 11 février 2020 

" Goulag, une histoire soviétique :

Origines : 1917-1933"

Lieu :   Télévision  -  ARTE 

Date :    Mardi 11 février à  20h 50     

Thème :   ( France   -   2019    -   55 mn )  Documentaire

   Cette série en trois volets déroule, de 1917 à la fin des années 1950, l'histoire du système concentrationnaire soviétique. Les premiers camps de concentration sont mis en place dès 1918, quelques mois après la révolution d'Octobre. Le nouveau régime bolchevik veut se débarrasser des adversaires politiques et rééduquer par le travail les éléments dits «asociaux». La première expérimentation à grande échelle a lieu sur l'archipel des Solovki, tout près du cercle polaire. Des milliers de détenus politiques et de droit commun, hommes et femmes, y sont déportés et soumis au travail forcé.

 

Documentaire télévisé :

 Mardi 11 février 2020 

" Goulag, une histoire soviétique :

Prolifération : 1934-1945"

Lieu :   Télévision  -  ARTE 

Date :    Mardi 11 février à  21h 45     

Thème :   ( France   -   2019    -   60 mn )  Documentaire    

Glorifié au XVIIe congrès du Parti communiste, en 1934, Staline lance les chantiers du canal Volga-Moscou et la construction d'un nouveau transsibérien. Le NKVD, qui a succédé à la Guépéou, multiplie les camps et transforme le Goulag en véritable industrie pénitentiaire. Le nombre de déportés franchit la barre du million en 1935. Vitrine spectaculaire de la grande terreur déclenchée en 1937, les procès de Moscou dissimulent l'ampleur de la répression qui s'abat aveuglément sur l'ensemble de la société soviétique et les anonymes. Exécutions de masse et arrestations arbitraires s'accélèrent.

 

Documentaire télévisé :

 Mardi 11 février 2020 

" Goulag, une histoire soviétique :

Apogée et agonie : 1945-1957"

Lieu :   Télévision  -  ARTE 

Date :    Mardi 11 février à  21h 45     

Thème :   ( France   -   2019    -   60 mn )  Documentaire    

       Les populations des nouveaux territoires occupés de l'Est restent elles aussi particulièrement soupçonnées d'anti-soviétisme. Les intellectuels figurent aussi dans le viseur, notamment au sein d'une population étudiante soviétique en expansion. Les femmes représentent désormais un quart des prisonniers. Près de 2 millions de détenus, dont beaucoup à l'extrême limite de la survie, s'entassent toujours dans les camps. Peu à peu, ces conditions de vie effroyables font chuter la rentabilité économique du Goulag. Le 5 mars 1953, après la mort de Staline, un million de libérations sont prononcées. En 1956, Khrouchtchev, s'exonérant au passage de sa responsabilité, dénonce les crimes du stalinisme.

 

Documentaire télévisé :

 Mardi 11 février 2020 

" Le savant, l'imposteur et Staline :

comment nourrir un peuple

Lieu :   Télévision  -  ARTE 

Date :    Mardi 11 février à  23h 45     

Thème :   ( France   -   2019    -   60 mn )  Documentaire    

        En 1921, 1932, puis 1946, les famines se sont soldées en URSS par des millions de morts, et le régime soviétique y a pris une part directe. Mais il n'en a pas moins cherché, dès ses débuts, les moyens d'améliorer les rendements agricoles pour garantir la sécurité alimentaire, sommant la science, agronomes et biologistes en tête, d'y parvenir. Suite à la famine des années 1930, Staline met en concurrence deux scientifiques pour trouver un moyen de nourrir l'URSS : Nikolaï Vavilov, un botaniste de génie, et Trofim Lyssenko, un agronome imposteur. Le premier, arrêté en 1940, mourra de faim dans les prisons staliniennes, le second finira président de l'Académie des sciences.

 

Semaine culturelle Russe de l'association Amitiés Russes de Montpellier :

 Lundi 24 février 2020 

" Exposition sur Alexandre Pouchkine "

Lieu :   Maison des relations internationales Nelson Mandela, 14 descente en Barrat et Esplanade Charles de Gaulle (face au Corum), Montpellier 34000

Date :    Lundi 24 février à  partir de 9h   

Thème :   Exposition de photos et documents  

heures d'ouverture:  9h-12h et 14h-17h  

Renseignements :     Associations Amitiés Russes

MRI annexe Martin Luther King, 27 boulevard Louis BLANC 

tél. : 04 67 33 89 et 07 82 57 09 90

 

Chants folkloriques et orthodoxes :

Mardi 25 février 2020 

" Ouverture de la semaine en présence

 du consul de Russie à Marseille "

Lieu :   Hôtel Sully, Maison des relations internationales Nelson Mandela, 14 descente en Barrat et Esplanade Charles de Gaulle (face au Corum), Montpellier 34000

Date :    Mardi 25 février à  18h 30     

Thème :   Chants folkloriques et orthodoxes interprétés par l'ensemble " Jérusalem" de Cannes

Renseignements :     Associations Amitiés Russes

MRI annexe Martin Luther King, 27 boulevard Louis BLANC 

tél. : 04 67 33 89 et 07 82 57 09 90

 

Conférence :

Mercredi 26 février 2020 

" Vie et oeuvre de Alexandre Pouchkine "

Lieu :   Hôtel Sully, Maison des relations internationales Nelson Mandela, 14 descente en Barrat et Esplanade Charles de Gaulle (face au Corum), Montpellier 34000

Date :    Mercredi 26 février à  18h 30     

Thème :   

Conférence, thème : Alexandre Pouchkine, " sa vie, son oeuvre" par Anna Louyest

Renseignements :     Associations Amitiés Russes

MRI annexe Martin Luther King, 27 boulevard Louis BLANC 

tél. : 04 67 33 89 et 07 82 57 09 90

 

Conférence et chant :

Jeudi 27 février 2020 

" Hommage à Dimitri Khvorostovski "

Lieu :   Hôtel Sully, Maison des relations internationales Nelson Mandela, 14 descente en Barrat et Esplanade Charles de Gaulle (face au Corum), Montpellier 34000

Date :    Jeudi 27 février à  18h 30     

Thème :   Conférence et chant avec Marie Madeleine Sarazin et Jean Herrero

Renseignements :     Associations Amitiés Russes

MRI annexe Martin Luther King, 27 boulevard Louis BLANC 

tél. : 04 67 33 89 et 07 82 57 09 90

 

 

 

 

 

 

 

Le monastère Smolny à St-Pétersbourg